💵 Le financement après la crise sanitaire

📍 Le crédit immobilier à fin mars 2020

2019 : une année historique
2019 a été une année record avec une augmentation de 10% du nombre de transactions et un volume de production de crédits atteignant près de 290 milliards d’euros ! Les banques commencent à sélectionner les dossiers

Ralentissement en décembre
Dans un communiqué du 12 décembre, le HCSF émet plusieurs recommandations à l’attention des banques afin de mieux maîtriser l’endettement des ménages (cf article). Certains financeurs suivent ces recommandations.

• Le 1er trimestre 2020 conclu par la crise sanitaire

Le déclenchement de la crise du Covid-19 vient conclure un premier trimestre modéré, avec 14% d’accord de prêts bancaires et 8% de production en moins. Cette tendance étant plus significative encore dans le neuf que dans l’ancien.

L’année 2019 est entrée dans l’histoire et… 2020 y entrera certainement…

📍 Le crédit immobilier post-Covid-19

Crise de 2008 vs crise de 2020 ?
En 2008, une crise financière et économique, en 2020, une crise sanitaire : les Etats et les Banques Centrales soutiennent l’économie. A ce jour, contrairement à 2008, il n’y a donc pas de crise sur les dettes.

Les 2 critères qui seront scrutés par les banques
Suite aux conséquences économiques provoquées par la crise sanitaire du Covid-19, les banques vont accentuer leur attention sur :
– le refinancement : l’augmentation du coût de refinancement et le besoin de rentabilité pourraient provoquer une (légère) augmentation des taux
– le risque, à travers deux critères principaux : 

– la sécurité de l’emploi des emprunteurs : secteurs d’activité fragilisés (CHR, tourisme, évènementiel, transport…) et solidité de l’employeur
– le comportement bancaire : (découverts, commissions d’interventions, reste à vivre, saut de charge…)

L’évolution de la solvabilité de la demande

Avec la hausse des prix et malgré les taux d’emprunt favorables, la solvabilité de la demande est en baisse depuis l’automne 2016. Quelles seront les conséquences de l’évolution du prix de l’immobilier, des taux d’intérêt et de la crise économique ?

Une légère remontée des taux est à prévoir et les dossiers seront encore plus scrutés à la loupe

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter au 05 61 92 82 03, par notre formulaire de contact ou par Facebook !